Politique environnementale

Promoteur engagé dans la réduction de l’empreinte écologique du bâti, Sogeprom adhère aux valeurs promues par le Grenelle Environnement.

ENSTA_impressionUne entreprise responsable

Au quotidien, le Groupe, à l’instar des actions préconisées par la Société Générale, encourage les comportements citoyens, faisant de la préservation de l’environnement et de la réduction de l’empreinte carbone des composantes essentielles de son ADN.

Des mesures simples et efficaces ont été étudiées et définies et sont désormais appliquées :

- La mise en place d’une politique d’achat des véhicules de société et de location de véhicules lors de déplacements vise à privilégier ceux qui limitent les rejets en CO2.

- L’installation de systèmes de visio-conférence au sein de toutes les filiales régionales du Groupe Sogeprom, a pour objectif de réduire de 50% au minimum les déplacements professionnels entre les régions et le siège parisien.

- Mise en œuvre d’un processus de gestion électronique des documents couvrants à la fois les services opérationnels et les services fonctionnels. L’objectif fixé est ainsi de réduire la consommation de papier de 30% par an jusqu’à la fin du déploiement de la GED programmé pour fin 2014.

 

Des programmes immobiliers vertueux

En immobilier tertiaire et en immobilier résidentiel, dans le développement des programmes, l’accent a été mis sur la performance énergétique des bâtiments.

Depuis 2010 et de manière quasiment systématique pour chacun des projets, l’objectif de Sogeprom est  l’obtention d’un label de haute performance énergétique, dans la plupart des cas associé à une certification environnementale, H et E en immobilier résidentiel ou HQE® voire PEQA en immobilier tertiaire.

Citons la Tour D² à La Défense (37 étages, 140 m de haut et 54 000 m² de bureaux) qui vise la certification HQE® (Haute Qualité Environnementale) et répondra par ailleurs aux exigences de la RT 2012. Autre projet emblématique, le Campus Val de Fontenay (80 000 m² de bureaux construits pour la Société Générale) se positionne pour l’obtention d’une double certification HQE® (niveau Exceptionnel) et LEED (Niveau Gold).

ENSTA_impression

De manière plus globale, pour les programmes livrés à fin 2012, nous pouvons répartir les   différents labels comme suit :

-36% des programmes ont reçu une labellisation HPE2005 avec pour résultats une réduction moyenne de 18,2% des consommations d’énergie (10% de réduction requis pour obtenir ce label)

-32% des programmes ont reçu une labellisation THPE2005 avec pour résultats une réduction moyenne de 31,6% des consommations d’énergie (30% de réduction requis pour obtenir ce label), notamment grâce à des projets particulièrement vertueux énergétiquement comme par exemple un programme de 129 logements à Lieusaint en Seine-et-Marne avec une réduction globale de 41,8%.

-34% des programmes ont reçu une labellisation BBC2005 avec au final une réduction moyenne de 53,2% des consommations d’énergie (50% de réduction requis pour obtenir ce label)

Ces éléments mettent en évidence la volonté de Sogeprom à afficher son adhésion aux principes du Grenelle Environnement et d’aller plus loin que les performances requises par la réglementation. La preuve en quelques chiffres sur nos projets actuellement en cours de réalisation :

-40% des programmes (initiés avant l’apparition du niveau BBC) recevront une labellisation HPE2005 ou THPE2005 pour une réduction moyenne de 33,2% des consommations d’énergie ( 30% de réduction requis),

-60% des programmes recevront une labellisation BBC2005 pour une réduction moyenne de 57,1% des consommations d’énergie (50% de réduction requis). Citons par exemple un programme de 4 600 m² de bureaux à Rouen en Seine-Maritime pour lequel la réduction globale atteindra 65,2% par rapport aux seuils réglementaires

Sogeprom continue à œuvrer pour améliorer toujours plus la performance de ses réalisations, ce qui ressort clairement de l’analyse des études thermiques des projets qui sont en études. Tous les programmes soumis à la réglementation thermique RT 2005, sont appelés à recevoir le label BBC2005 avec une réduction de la consommation d’énergie de 60,0% au minimum. Cela est possible notamment grâce à des projets particulièrement optimisés sur le plan énergétique, par exemple un programme de 93 logements à Coulommiers en Seine-et-Marne pour lequel la réduction globale atteindra 65,2% par rapport aux seuils réglementaires.

De plus, pour tous les programmes soumis à la RT 2012, l’objectif clairement affiché est de faire mieux que les exigences réglementaires, et cela se vérifie déjà sur certains projets. Par exemple un programme de 109 logements à Montreuil en Seine Saint-Denis où la consommation sera réduite de 33,8% par rapport aux seuils théoriques de cette nouvelle réglementation déjà très contraignante, ou encore sur le Campus Val de Fontenay où la consommation d’énergie sera réduite de 30%.

Enfin, au-delà de la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments, un effort est fait pour la réduction de l’empreinte carbone des projets, avec la mise en œuvre de plus en plus systématique soit de panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire, soit de panneaux photovoltaïques, soit d’un système de géothermie.

Le projet du Campus de Val de Fontenay en est un bel exemple. 25% de la production d’énergie nécessaire au rafraîchissement des locaux sera assurée par la géothermie, alors que les besoins en chauffage seront assurés grâce à un réseau de chaleur urbain qui appuie lui-même sa production sur une part importante d’énergies renouvelables (biomasse, géothermie,…).

 

ENSTA_preview

Des moyens à la hauteur de nos ambitions

C’est au sein de la Direction Technique de l’entreprise qu’ont été définis et que sont suivis les différents indicateurs évoqués ci-dessus.

Nous avons créé début 2012 un service de Recherche et Développement destiné, au-delà de la veille technologique et réglementaire, à explorer, entre autres, de nouvelles pistes techniques et technologiques en vue de minimiser les besoins énergétiques des bâtiments ainsi que leur empreinte carbone.

Nous développons de nouvelles collaborations et associations avec des prestataires externes possédant une expertise en développement durable et en construction bioclimatique optimisée, ceci dans le but d’appliquer de nouveaux concepts et de nouvelles façons de concevoir et de construire les futurs projets développés par Sogeprom.

A cet effet, et à titre d’exemple, un cahier des charges à destination des concepteurs a été mis au point de manière à guider les architectes dans leur travail de conception et leur permettre d’intégrer les différentes composantes de la politique produit de Sogeprom, notamment en matière environnementale.

D’autre part, dans la composition même des équipes de maîtrise d’œuvre, Sogeprom distingue dorénavant les missions classiques d’études techniques en désignant d’un côté un bureau d’études pour les fluides, un bureau d’études pour les façades, un bureau d’études pour la structure, … et d’un autre côté un bureau d’études environnementales qui a pour mission de proposer des solutions complémentaires et alternatives à la conception de base des BET dits traditionnels.

Dans un autre registre, pour les projets de réhabilitation d’immeubles de bureaux en Ile de France, une démarche structurée et phasée de valorisation environnementale d’actifs tertiaires a été initiée en 2010. Cette démarche vise la création d’une vraie valeur verte du bâtiment réhabilité et prend en considération à la fois l’état réel du bâti et de son environnement, les données intrinsèques du bien et les performances potentielles qui peuvent être envisagées à terme.

Enfin, pour la réalisation des travaux, tout est mis en œuvre pour réduire au maximum les nuisances de chantiers (bruits, poussières..), limiter la consommation de CO2 et encourager les comportements éco-responsables.

Sogeprom se donne les moyens d’appliquer sa politique environnementale. Toutes ces démarches trouvent une partie de leur financement grâce à une Convention de Recherche de Financement de Projets Environnementaux et de Performance Énergétique signée avec une société de conseil partenaire.

 

Une charte logement équitableLogo La Charte

Par ailleurs, dans un contexte dépassant le cadre de la politique environnementale,  en matière de définition de produits et de réponse aux contraintes économiques actuelles, Sogeprom a initié la « Charte immobilier équitable ». Cette charte a pour but de promouvoir la construction à coût maîtrisé.

La première application de ce nouveau concept concerne le lancement d’une gamme de logements « équitables » s’articulant autour des points suivants : un foncier acquis à un prix modéré, un objectif de réduction sensible des coûts de construction et un effort financier de réduction de marges partagé entre tous les acteurs pour pouvoir afficher des prix de vente maîtrisés.

 

 

 

À LIRE ÉGALEMENT

SOMMAIRE_BLOC1 culture RH copier

Contact RH

SOMMAIRE_BLOC1 culture RH copier

Culture RH

Respectueux de la dimension humaine, Sogeprom mène une politique active de gestion du personnel avec pour finalité la détection et la valorisation des talents.

SOMMAIRE_BLOC6 demarche sociale copier

Démarche Sociale

Au-delà des avantages sociaux classiques, les collaborateurs de Sogeprom évoluent au sein d’un groupe qui a pu s’engager au-delà de ses obligations conventionnelles. L’accent est, en effet, mis sur une politique résolument tournée vers la personne.